Quels sont les avantages économiques de la mise en place des tickets restaurant ?

Comprendre les avantages financiers et fiscaux de la mise en place des tickets restaurants.

Quels sont les avantages économiques de la mise en place des tickets restaurant ?

En place depuis 1963, le titre restaurant permet aux entreprises d'offrir un repas aux salariés et ce, à moindre coût, grâce à une fiscalité avantageuse pour l'entreprise. Faisons le point dessus.

Augmentation du pouvoir d'achat

Le principal avantage du ticket restaurant est d'augmenter le pouvoir d'achat des collaborateurs. C'est un complément de rémunération très avantageux car il est sans charges patronales (sociales et fiscales) pour l'entreprise, sans charges salariales et sans impôt sur le revenu pour l'employé.

Faisons une simulation

Augmentation du salaire

Les charges patronales représentent en moyenne 44% du salaire brut. Autrement dit, quand l'entreprise souhaite augmenter le salaire brut d'un employé de 100€, cela lui coûte réellement 178€.

Sur ces 100€ additionnels, l'employé va contribuer à des cotisations salariales (comme par exemple la retraite, la santé, etc). C'est la différence entre le salaire brut et le salaire net. Un salaire brut de 2000€, par exemple, correspond à un salaire net de 1540€. Ainsi, les 100€ initialement donnés valent donc approximativement 75€.

Enfin, l'employé va payer l'impôt sur le revenu. Cela dépend évidemment de la tranche d'imposition.  Aujourd'hui, la moyenne en France est située à 15%. C'est-à-dire qu'en moyenne, 11€ seront prélevés sur l'impôt sur la base d'une augmentation de 75€ du salaire net. Il reste 64€.

Dans notre exemple, l'entreprise va donc débourser 178€ pour que le collaborateur touche réellement 64€. Ce n'est pas tout à fait le cas car le collaborateur va cotiser pour sa retraite.

Tickets restaurants

Du côté des titres restaurants, la fiscalité est beaucoup plus simple ! Si l'entreprise donne 100€, le collaborateur va pouvoir utiliser 100€ puisque ce complément de rémunération n'est pas soumis aux charges patronales, aux cotisations salariales et à l'impôt sur le revenu.

Il faut toutefois pas oublier de retirer les coûts de gestion et de mise en place de l'émetteur des titres restaurants. Mais même en ajoutant ce coût, cela reste très avantageux pour l'entreprise puisque la commission dépasse rarement les 10% de la part employeur (on rappelle ici que la part employeur se situe entre 50 et 60 % de la valeur du titre restaurant journalier). Dans ce cas 'extrême', un coût de 110€ (100€ + 10%) permet d'augmenter de 100€ le pouvoir d'achat pour l'employé.

Conclusion

Si autant d'entreprises ont décidé de mettre en place les tickets restaurant, c'est avant tout parce que cela est très avantageux sur le volet économique. Les entreprises peuvent augmenter de manière significative le pouvoir d'achat de leurs employés, pour un coût très faible. Dans notre simulation, à iso périmètre, l'augmentation de salaire d'un employé coûte au moins deux fois plus cher à l'entreprise que de le faire à travers les tickets restaurants.